Combien faut-il de capital pour se lancer?

27
février 2018
UP
  • Business Plan
  • Création
  • Stratégie

Quand on envisage de créer une structure, on passe toujours par l’étape fatidique du montant nécessaire au capital.

Déjà, vous pouvez voir cette vidéo, pour avoir quelques explications sur le sujet…. 😉

Avant de lire la suite, il faut comprendre que le montant du capital, ou en tout cas le montant de votre investissement personnel (ce qui n’est pas exactement la même chose), est déjà grandement conditionné par l’activité que vous cherchez à monter. Le prévisionnel financier aura largement sont mot à dire.

Ensuite, plusieurs options vont s’ouvrir à vous, le montant reste flexible (dans une certaine mesure) et puis vous pouvez l’investir dans votre structure par différents biais : par exemple une partie en capital, à la création, et une partie en comptes courants d’associé (ce qui permet de retirer l’argent plus tard #OeilDeLynx).

Œil de Lynx!

Et pour départager tout ça, en gros, il y a deux équipes ou deux écoles :

  • L’équipe des sécuritaires-frileux, qui préférerons un capital élevé et
  • L’équipe des flexibles-sans-le-sous, qui préférerons un capital faible

Les sécuritaires-frileux seront probablement plus à l’aise sur des marchés très codifiés, ou une certaine importance est donnée au capital de la structure. C’est pas exemple le cas des banques ou assurances… si vous dites que vous créez une assurance avec 1k€ de capital, peut être que vous allez avoir du mal à signer des contrats car tout le monde se posera la question de votre solidité financière (qui ironiquement n’est pas exclusivement liée au montant du capital, mais c’est peut-être un instinct qui resurgit par moments…)

Les flexibles-sans-le-sous seront plus souples dans l’investissement nécessaire pour la structure : à partir du moment où un besoin financier précis apparaît, les associés peuvent envisager d’utiliser leurs deniers personnels pour y répondre, tout en récupérant l’argent par la suite. Par contre, au moindre coup dur, si les associés n’ont pas la capacité de réinjecter de l’argent dans la structure (notamment au démarrage), l’histoire entrepreneuriale peut tourner court.

Bref,

Ce n’est pas parce qu’on a beaucoup d’argent qu’il faut forcément investir en capital (un bon classique sécuritaire-frileu).

A contrario, ce n’est pas parce qu’on n’a pas d’argent qu’il faut créer une structure avec peu de capital ( flexible-sans-le-sous malgré lui…): il faut bien estimer quel est le besoin financier minimum pour construire la structure. Si l’investissement personnel (et les autres leviers de financement) ne peut pas répondre à ce point, il vaut mieux changer de plan et pas forcément créer de société (même avec peu de capital).

En tous cas, il faut en discuter !

Articles recommandés

v

Articles au hasard